soutien

La maîtrise de la langue française est impérative dans la recherche d’emploi mais…

On le sait bien, l’orthographe, la grammaire, la syntaxe… sont des outils obligatoires pour communiquer, échanger, informer. Toutefois, il s’avère que bon nombre de recruteurs et de chercheurs d’emploi ne les maîtrisent pas, mais pire les négligent. Pourtant, il suffirait d’une simple relecture pour éliminer au moins 50 % de ces erreurs.

Selon une étude réalisée par Qapa.fr, 58% des CV sont, en moyenne, remplis de 15 erreurs orthographiques et grammaticales. Et plus de la moitié des lettres de motivation (60%) contiennent environ six fautes. En parallèle, 3 fautes d'orthographes, en moyenne, apparaissent dans 40 % des offres d'emploi.

Ces erreurs peuvent, dans une grande majorité des cas, être pénalisantes car la maîtrise de la langue française est souvent un critère de choix entre plusieurs candidats de niveau et compétences similaires. Le Curriculum Vitae et la lettre de motivation sont votre image, votre motivation. Si vous vous plantez à cet essai, vous n’aurez pas de seconde chance. C’est un peu comme la règle des 4x20 [stratégie commerciale] : votre interlocuteur, dans un premier temps, accorde une attention particulière aux 20 premières secondes, aux 20 premiers gestes, aux 20 premiers mots et aux 20 premiers centimètres [Stratégie développée dans un autre article].

Il est donc primordial lorsque vous écrivez une lettre de motivation, un Curriculum Vitae ou une annonce d’emploi, de relire votre document et de le faire relire par une tierce personne maîtrisant l’orthographe, la grammaire et la syntaxe. Ce simple geste vous évitera bien des déconvenues dans bien des domaines.

Cette faiblesse linguistique n’est pas apparue comme cela à votre entrée dans le monde du travail, mais résulte d’une défaillance de notre système scolaire, qui a des répercutions à tous les niveaux. Durant notre formation scolaire, nous sommes pénalisés par de mauvaises notes, mais dans un cadre professionnel l’impact est encore plus important. Or les recruteurs qui nous demandent une maîtrise parfaite de la langue française, eux-mêmes ne la maîtrisent pas toujours. Nous faisant donc face à une incohérence importante.

Mais le problème doit être résolu à la source : l’école. Toutefois, ceux qui sont déjà passé par le système scolaire doivent aussi avoir la possibilité de palier ce désagrément.

Des solutions existent déjà, en dehors d’améliorer le système scolaire sur l’apprentissage du français ; des solutions en autodidacte, des cours en ligne, mais également des entreprises, des indépendants qui vous aident dans la rédaction de vos documents.

Avant qu’il ne soit trop tard et que nous perdions notre richesse linguistique, réagissez !

Magali