Assist' Rédac' & Co. est un groupement de compétences à la portée de tous !

 

Assist' Rédac' & Co. s'adresse aux :

 

Etudiants

Particuliers

Entreprises & Administrations

Maisons d'éditions

Ergothérapeute

Associations

 

 

Ce que nous vous proposons

 

Liste non exhaustive. N'hésitez pas à nous contacter pour nous formuler votre demande à Contact.

 

- Relecture & correction.

- Rédaction de tout type de documents.

- Saisie de données.

- Retranscription.

- Prise de note sur site (secteur du 91, 92 et 94).

- Toute tâche de secrétariat & administrative.

- Traduction (Anglais).

- Dossier de surendettement.

- Accompagnement à la recherche d'emploi (CV, lettre de motivation, aide dans les démarches de recherches, préparation aux entretiens).

 

 


 

A VENIR : Coaching spécialisé !

 

 

 

 

Vous pouvez parcourir le site Assist' Rédac' & Co. à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur Assist' Rédac' & Co. et nous ésperons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

Pilote de l’armée de l’air : un métier d’avenir en haute voltige !

 

Comment suivre une formation dans l’armée de l’air pour devenir pilote de chasse ?

Avant de piloter un avion de combat en tant que pilote de chasse, il faut d’abord achever de longues études, avoir 22 ans au plus au 1er janvier de l’année de la sélection et être apte médicalement.

Avant tout décision vers cette voie professionnelle, il faut :

  • Obtenir le bac S ;
  • Suivre 3 années de classe préparatoire dont 1 an en PCS ingénieur et 2 ans en PS industrielle ;
  • Passer le concours de l’armée de terre pour intégrer l’école de l’air à Salon de Provence.

A l’issue de 3 ans de cursus ingénieur, et après encore 9 mois, les élèves obtiennent l’ATPL (Airline Transport Pilot Licence) et le brevet théorique de pilote de ligne sur 14 unités de valeur dans l’aéronautique.

Les cours s’alternent entre théorie et pratique de vols accompagnés d’un instructeur avec des missions de navigation, de voltige, vol de nuit.

Après 9 mois, les élèves effectuent à Aix-en-Provence ou Avignon leur premier vol SEUL !

La licence de pilote de ligne en poche, les élèves se rendent à l’école de pilotage de l’armée de l’air à Cognac pour 6 mois de formation sur des missions d’1h30 par jour.

Puis après ce parcours réussi, les élèves seront formés à la base aérienne de Tours au pilotage de chasse pendant 8 mois.

Et enfin, la dernière étape, les élèves finiront leur formation de voltige et de vol durant 7 mois à Cazaux pour apprendre le pilotage de combat et la conduite d’opérations militaires aériennes.

Sachez qu’il existe 3 concours organisés :

  • Après une prépa math/physique, physique/chimie, …..
  • Ou après une licence de sciences ou Science politique
  • Les titulaires d’un Master peuvent postuler, ils sont choisis après entretien et test d’anglais et sportif. La limite d’âge est de 25 ans.

 

Isabelle

 

 

Comment avoir confiance en soi ?

 

Manquer de confiance en soi est le lot de tous les élèves, en général, surtout lorsqu’on est jeune et inexpérimenté. Mais il ne faut surtout pas complètement rentrer dans sa coquille !

BIEN AU CONTRAIRE !! Il faut aller de l’avant en s’ouvrant aux autres et l’on gagne peu à peu cette précieuse confiance en soi.

Tout le monde passe par la peur, le doute, l’appréhension, donc pas de panique, vous n’êtes pas les seuls !

 

D’abord, il faut positiver toute situation dans laquelle vous vous trouvez et ensuite envisagez les points essentiels :

  • Aimez-vous : arrêtez de vous juger en négatif car cela étouffe. Remplacez la sévérité par de la douceur ;

 

  • Créez-vous un ou une ami(e) intérieur(e) avec lequel ou laquelle vous dialoguez dans votre tête ;

 

  • Déchargez-vous du poids des jugements anciens : effacez de votre tête les paroles négatives, genre « tu n’es pas très doué(e)/tu ne feras pas de grandes études/tu es paresseux, paresseuse… » D’abord ces jugements sont faux car tout peut changer dans la vie ;

 

  • Apprenez à vous connaitre : vous êtes unique ! Chacun évolue selon sa sensibilité, sa personnalité, ses envies et ses goûts, ses points forts et faibles, son savoir-être et savoir-faire.

 

Par conséquent, avoir de l’assurance, c’est de réviser tous ces points qui peuvent vous aider. Tout change dans la vie : notre façon de penser, notre mode de vie, de fonctionnement devant les épreuves.

Et puis, prenez exemple sur ceux qui affichent une visible assurance, observez-les, ils vous donneront quelques astuces et du courage pour affronter les situations que vous jugez aléatoires.

Donc, vous voilà parés de bonnes intentions, prêts à bondir tel un puma pour aller de l’avant.

Allez, foncez !

Isabelle

L’enseignement moral et civique

 

A quoi cette matière éthique consiste-t-elle ?

 

A partir de la rentrée 2015, le programme de l’enseignement moral et civique (EMC), publié en juin au Journal Officiel, fera son entrée en primaire, au collège et au lycée.

 

Quel est l’objectif visé ?

 

1 h par semaine au primaire et 2 h par mois au secondaire seront consacrées aux principes qui fondent la République et la Démocratie Française.

Cette matière, dispensée par le professeur d’histoire/géographie ou de français, a pour objectif, suite aux évènements du 7 janvier, la transmission d’un socle de valeurs communes :

  • La dignité, la liberté, l’égalité entre les femmes et les hommes ;
  • La solidarité, la laïcité ;
  • de développer le sens moral et l’esprit critique des élèves ;
  • de leur apprendre à adopter un comportement réfléchi ;
  • de leur permettre de devenir des citoyens responsables capables de vivre avec les autres.

 

Cet enseignement est fondé sur une école bienveillante et exigeante qui favorise l’estime de soi.

Sur toute la scolarité, les élèves se verront sensibilisés trois cents heures au total. L’accent sera mis sur la liberté de penser et de croire ou de ne pas croire en primaire. Quant au secondaire, le point d’honneur sera mis sur la laïcité, l’éducation aux médias et la lutte contre la discrimination.

Quoiqu’il en soit, le programme est articulé autour de quatre cultures ou valeurs morales et civiques :

  • La sensibilité : comprendre des émotions et celles des autres ;
  • Le droit et la règle : le sens des règles du vivre-ensemble
  • Le jugement : le pluralisme des opinions ;
  • L’engagement : le principe de la communauté de citoyens ;

Afin de ne pas tomber dans un enseignement moralisateur, le programme proposera des thèmes d’activités : jeu théâtral, débat, fondation d’un journal…

 

Avec ce beau programme, notre belle jeunesse sera une belle génération libre et fraternelle !

 

Isabelle

La maîtrise de la langue française est impérative dans la recherche d’emploi mais…

On le sait bien, l’orthographe, la grammaire, la syntaxe… sont des outils obligatoires pour communiquer, échanger, informer. Toutefois, il s’avère que bon nombre de recruteurs et de chercheurs d’emploi ne les maîtrisent pas, mais pire les négligent. Pourtant, il suffirait d’une simple relecture pour éliminer au moins 50 % de ces erreurs.

Selon une étude réalisée par Qapa.fr, 58% des CV sont, en moyenne, remplis de 15 erreurs orthographiques et grammaticales. Et plus de la moitié des lettres de motivation (60%) contiennent environ six fautes. En parallèle, 3 fautes d'orthographes, en moyenne, apparaissent dans 40 % des offres d'emploi.

Ces erreurs peuvent, dans une grande majorité des cas, être pénalisantes car la maîtrise de la langue française est souvent un critère de choix entre plusieurs candidats de niveau et compétences similaires. Le Curriculum Vitae et la lettre de motivation sont votre image, votre motivation. Si vous vous plantez à cet essai, vous n’aurez pas de seconde chance. C’est un peu comme la règle des 4x20 [stratégie commerciale] : votre interlocuteur, dans un premier temps, accorde une attention particulière aux 20 premières secondes, aux 20 premiers gestes, aux 20 premiers mots et aux 20 premiers centimètres [Stratégie développée dans un autre article].

Il est donc primordial lorsque vous écrivez une lettre de motivation, un Curriculum Vitae ou une annonce d’emploi, de relire votre document et de le faire relire par une tierce personne maîtrisant l’orthographe, la grammaire et la syntaxe. Ce simple geste vous évitera bien des déconvenues dans bien des domaines.

Cette faiblesse linguistique n’est pas apparue comme cela à votre entrée dans le monde du travail, mais résulte d’une défaillance de notre système scolaire, qui a des répercutions à tous les niveaux. Durant notre formation scolaire, nous sommes pénalisés par de mauvaises notes, mais dans un cadre professionnel l’impact est encore plus important. Or les recruteurs qui nous demandent une maîtrise parfaite de la langue française, eux-mêmes ne la maîtrisent pas toujours. Nous faisant donc face à une incohérence importante.

Mais le problème doit être résolu à la source : l’école. Toutefois, ceux qui sont déjà passé par le système scolaire doivent aussi avoir la possibilité de palier ce désagrément.

Des solutions existent déjà, en dehors d’améliorer le système scolaire sur l’apprentissage du français ; des solutions en autodidacte, des cours en ligne, mais également des entreprises, des indépendants qui vous aident dans la rédaction de vos documents.

Avant qu’il ne soit trop tard et que nous perdions notre richesse linguistique, réagissez !

Magali

Les répartitions des classes

Au lycée comme au collège, comment se décide la composition des classes scolaires ?

 

 

Et oui, il arrive parfois, à la rentrée des classes de septembre que certains élèves ne se retrouvent pas avec leurs copains ! Pourquoi ?

En fait, ce sont, en général, les chefs d’établissement qui constituent les classes selon les critères apportés par les enseignants qui jugent en fonction de :

  • L’équilibre entre filles et garçons ;
  • Les tensions à 93% ou amitiés à 64% entre les élèves ;
  • L’hétérogénéité des classes à 96% ;
  • Les élèves problématiques sont répartis dans les différentes classes ;
  • L’avis des parents est pris en compte à 57%.

Mais là, il faut apporter les arguments suivants :

  • Elève en difficulté qui peut trouver de l’aide avec un camarade en qui il a confiance ;
  • Professeur qui a réconcilié l’élève avec sa discipline ;
  • Elève en souffrance dans sa classe ;
  • Meilleure adaptation en 6è en étant dans la même classe qu’un camarade de primaire.

Ces demandes ont deux fois plus de chance d’aboutir si vous avez en face UNE chef d’établissement plutôt qu’UN ! Et quatre fois plus si elle est débutante. Mais bon, tout dépend de sa qualité psychologique !

Sachez qu’il est toujours possible de négocier … . 

 

Isabelle

 

 

 

 

 

ATTENTION aux usages internet

Les psychologues-cliniciens émettent des réserves quant à l’utilisation du système le plus utilisé chez les jeunes.

Selon une enquête de la CSA :

  • 71% des enfants de moins 12 ans l’utilisent ;
  • 40% des enfants de 3 à 6 regardent des vidéos ;
  • 31% des enfants le font seuls ;
  • 42% des enfants de 7 à 12 jouent ;
  • 49% des enfants de 7 à 12 ans font des recherches pour eux-mêmes ou pour l’école.

 

Mais les résultats sont assez hallucinants si on se penche sur le nombre d’heures passées par semaine :

  • Les enfants de 1 à 6 ans passent 7h20 devant la télé, 3h10 dans les jeux, 2h40 devant vidéo ;
  • Les enfants de 7 à 12 ans : 9h50 télé, 11h45 Web, 7h15 jeux-vidéo ;
  • Les enfants de 13 à 19 ans : 10h25 télé, 5h Web, 4h50 jeux-vidéo.

 

Il faudrait pouvoir accompagner les élèves et leur proposer des codes cohérents avec leur pratique.

 

Les jeunes sont très consommateurs de vidéo sur internet. La consommation sur écran ne progresse plus mais elle s’est démultipliée sur les supports : smartphone, tablette, ordinateur… .

 

L’école devrait prendre en considération ces usages et les exploiter à des fins éducatives, en incitant les élèves à travailler en équipe, à s’évaluer entre eux, à s’auto-évaluer, à apprendre à exploiter l’informatique.

 

Il est nécessaire d’utiliser internet comme une mine d’or pour les apprentissages et surtout remettre les outils numériques en position « d’outils ».

 

Isabelle

 

 

La rentrée des salons !

Avec la rentrée des classes arrive aussi la rentrée des salons pour les formations et l’emploi.

Vous êtes en recherche d’emploi, à l’écoute du marché pour pouvoir saisir de nouvelles opportunité, ou tout simplement vous remettre en question ; nous vous présentons différents salons qui ont lieu en septembre en Île-de-France.

Nous vous présenterons chaque mois un récapitulatif des salons susceptibles de vous intéresser.

10 septembre :

Salon Initialis – Paris : ce salon s’adresse à tous ceux qui cherchent un emploi ou une formation dans le domaine de la vente et commerciale. Une trentaine d’entreprises sera présente pour recruter leurs futurs collaborateurs de niveau Bac +2/3.

Lieu : Porte de Versailles – Pavillon 5.1 de 10h à 18h.

15 septembre :

Mardi du handicap IT – Paris : journées de recrutement pour les personnes en situation de handicap. Des professionnels en Ressources Humaines  seront présents pour dispenser leurs conseils.

Inscription sur www.missionhandicap.com

Salon Paramédical – Paris : ce salon s’adresse à tous ceux qui cherchent un emploi dans le domaine Paramédical. Infirmier(e), IADE, IBODE, puériculture, cadre de santé, EJE, aide-soignant, manipulateur en radiologie, kinésithérapeute…

Lieu : l’Espace Champerret, Paris 17, Hall A de 10h à 18h.

16 septembre :

Carrefour des Carrières Commerciales et Relation Client – Paris : ce salon s’adresse à tous ceux qui cherchent un emploi ou une formation dans le domaine commerciale. Une cinquantaine d’entreprises proposera des offres d’emploi de niveau Bac +2 à Bac +5.

Lieu : l’Espace Champerret, Paris 17, Hall A de 10h à 18h.

 

17 septembre :

Salon lesjeudis.com : ce salon s’adresse à tous ceux qui cherchent un emploi en tant que développeurs, consultants, intégrateurs, analystes fonctionnels, chefs de projet…

Lieu : Les Docks – Cité de la Mode et du Désignation de Paris, de 11h à 21h.

Le forum emploi – Franconville : ce salon s’adresse aux demandeurs d’emploi et leur propose un nombre important d’offres d’emploi de proximité, pour tout type d’emploi et pour tout type de profil. Les recruteurs seront présents, des formations seront proposées et les candidats pourront bénéficier de conseils adaptés.

À vos agendas pour ne louper aucune date !

Magali

Vive la rentrée scolaire !!!!

Et oui ! Fini les vacances, la farniente des enfants et des parents ! Voici le retour de la rentrée scolaire avec ses changements, ses bouleversements, ses surprises et peut-être ses déceptions.

Quoiqu’il en soit, il faut se mettre à l’œuvre et pour ainsi dire pas d’autre choix que de se motiver.

Afin d’optimiser au mieux cette période, il est fortement utile de s’imposer un rythme draconien si vous ne voulez pas vous retrouver avec les chaussettes à l’envers !!

  • Le mieux est de se coucher tôt le soir, pas plus tard que 21h pour les collégiens et 22h pour les lycéens.

  • Tout préparer à l’avance : vêtements du lendemain, sac scolaire, trousse, carnet de correspondance …

Quant aux devoirs, les premiers jours de cours sont indispensables, il ne faut pas en perdre une miette :

  • Pensez toujours à revoir, tous les soirs, vos leçons du jour dans chaque matière, même s’il y a trois mots !

  • Pensez aussi à approfondir vos cours. Vous avez la chance d’avoir internet à votre disposition pour faire des recherches, des exercices complémentaires. Et si besoin, nous sommes là : toute l’équipe est à votre disposition pour vous encourager à travailler mieux.

  • Anticipez vos leçons : si vous avez des exercices à faire dans 2 jours, n’attendez pas le dernier moment pour les réaliser car vous allez être débordés lorsque les difficultés s’imposeront.

  • Effectuez toujours vos devoirs tous les soirs avant la date butoir.

  • Revoyez chaque week-end, dans chaque matière, toutes les leçons et exercices et devoirs de la semaine.

Ainsi, en s’imposant un rythme régulier, vous ne serez pas découragés, ni surchargés, ni dépassés par les évènements ! Une vie meilleure !!

 

Isabelle

×